Retour

Audio "Intron varia Langroas"


 par J-Yvon Poulhazan 

Cantique à Notre Dame de Langroas - Ce cantique a été écrit vers 1920 par lAbbé Thalamot de Kerdiern Ar Maner.
Cantique traduit en français par lAbbé Jean Lebeul (janvier 2009).

RETOUR

Cantique en Breton

Refrain
Itron Varia Langroas,
Mamm garet Or zalver,
Holl, d'ho chapelig bep bloaz
Ni a zired seder,
Da lakad e-harz hotron,
Or poaniou, on enkrez;
Da zigori or halon
D'ar Vamm a drugarez.

1.      E parrez Kleden, savet       
War bord eun draonienn hlaz,
Ho chapelig ken karet
Zo goloet a wez bras;
Savet eo bet 'vid deski
Da gristenienn ar vro
Ho klahar, ho melkoni
Dirag Jesus maro.

2.     N'eur weled e oll boaniou,   
E hwad, e gurunen,
E gorf goloet a houliou,
Ganeoh war ho parlen;
An anken, 'vel eur hleze
Ho kalon a dreuzas.
Biskoas mamm en he buhe
Kement a houzanvas !

3.     Abaoue naonteg kantved,   
Poaniou ho Mab Jesus
Siouaz !, 'Vez renevezet
Dre ar pehed euzus
.An den a zo ken dister
Ma teu d'ankounahat
Ar boan a ra d'ar Zalver
Ha deoh, Gwerhez ken mad !

4.     N'ho chapelig, o Gwerhez,  
N'eur weled ho klahar,
Ni bromet gand karantez
Ne vim mui ken digar.
Pardonit, o Mamm dener,
Ni zo ho pugale,
Ha ! gounezit or barner ;
Bezit ouzom true !

5.      Itron Maria Langroas,      
Or Mamm garantezus,
Grit n'ankounahaim biskoas
Pasion ho Mab Jesus ;
Skrivit doun e bemp gouli
E gweled or spered ;
Grit ma wagim kasoni
'Vid kement'zo pehed.

6.    A-us d'or penn, ô Gwerhez  
Ar goabrenn 'zo tenval;
Kaif, pilat, Herodez
O-deus c'hoaz breudeur fall;
Grit eur zell a drugarez,
Hag ar goabrenn faoulet,
Ar skLerder 'deu a nevez
Gand an heol alaouret.

7.       Er Raz, ar mor kounaret     
Euz ar garreg a sko;
Ar roh n'eo ket dispennet,
Stard mad a jom atao ;
Dirag kounnar an dud fall,
Ni 'jom 'vel ar garreg,
Rag c'hwi oar on diwall,
C'hwi, Mamm ken kaloneg.

8.      Skuilhit war al labourer,       
'Vel war an den a vor,
Ho pennoziou heb niver,
Rouanez douz Arvor;
Kennerzit gand ho skoazell,
Holl, beteg ar maro,
Bepred ni 'stourmo fidel,
'Vid Doue, 'vid ar vro.

Traduction en français

Refrain
Dame Marie de Langroas,
Mère aimée de notre sauveur,
Tous à votre chapelle chaque année
Nous accourons sereins,
Pour mettre au pied de votre trône,
Nos peines, nos inquiétudes (soucis) ;
Pour ouvrir notre cur
A la mère de pitié.

1.       En la paroisse de Cléden, élevée     
Au bord d'une verte vallée,
Votre chapelle si aimée 
Est couverte de grands arbres ;
Elle a été érigée pour apprendre
Aux chrétiens du pays
Votre peine, votre désarroi
Devant Jésus mort.

2.     En voyant toutes ses souffrances,    
Son sang, sa couronne (d'épines),
Son corps couvert de plaies,
Avec vous sur vos genoux ;
Le désespoir, comme un glaive
A traversé votre cur.
Jamais mère en sa vie
N'a autant supporté ! 

3.          Depuis dix neuf siècles,                
Les souffrances de votre fils Jésus
Hélas ! sont renouvelées
Par le péché horrible.
L'homme est si faible
Qu'il lui arrive d'oublier
La peine (douleur) qu'il cause au Sauveur
Et à vous, vierge si bonne !

4.       Dans votre chapelle, ô Vierge,           
En voyant votre peine,
Nous promettons avec amour
Que nous ne serons plus si cruels.
Pardonnez-nous, ô tendre mère,
Nous sommes vos enfants,
Et ! obtenez de notre juge ;
Qu'il ait pitié de nous !

5.      Dame Marie de Langroas,           
Notre Mère affectueuse,
Faites que nous n'oublions jamais
La passion de votre fils Jésus ;
Marquez profondément ses cinq plaies
Au plus profond de votre cur ;
Faites que nous ayons horreur
De tout ce qui est péché.

6.    Au dessus de nos têtes, ô Vierge Marie,
Sombre est l'horizon ;
Caïphe, Pilate, Hérode
Ont encore des faux frères ;
Jettez un regard d'amour,
Et l'orage dissipé,
La lumière reviendra
Avec un soleil doré.

7.         Dans le raz (de sein) la mer en colère
Sur le rocher s'écrase ;
La falaise tient bon,
Et reste toujours solide ;
Devant la haine des méchants,
Nous demeurons comme le rocher,
Car vous savez nous protéger,
Vous, mère si courageuse.

8.       Répandez sur le paysan (Travailleur),
Comme sur le marin,
Vos bénédictions sans mesure,
Douce reine d'Arvor,
Fortifiés par votre appui (Secours),
Nous tous jusqu'à la mort,
Nous lutterons toujours fidèles, 
Pour Dieu et notre pays.

RETOUR